D.A.R.S.I.

Les déchets produits lors de votre activité de soins ne sont pas anodins. Ils présentent un risque particulier pour la santé de la population et pour l’environnement. Une procédure particulière pour les éliminer est donc à respecter. En tant que professionnel de santé, vous êtes responsable de l’élimination des déchets produits lors du soin, que ce soit au domicile du patient ou à votre cabinet (Art. R.1335-2 du CSP).

Afin de garantir votre sécurité et respecter les règles d’hygiène, le tri commence dès la réalisation d’un soin. Il convient d’éliminer chaque type de déchet par la filière appropriée. Dans le secteur libéral, nous sommes confrontés à 3 types de déchets : les déchets assimilables aux ordures ménagères les déchets d’activités de soins à risque infectieux les déchets à risque chimique ou toxique
La collecte des déchets doit être sélective.


DAOM Déchets Assimilables aux Ordures Ménagères

Ils comprennent les emballages, matériels de protection, couches et alèzes, dispositifs médicaux non utilisés, non contaminés

DASRI Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux

Ils sont régis par l’article R.1335-1 du Code de la Santé Publique. Les DASRI sont à éliminer par une filière spécifique respectant des procédures qu’il convient de maîtriser pour éviter tout risque de contamination. L’évaluation du risque infectieux est laissée à l’appréciation du professionnel. Il est donc important qu’il considère le contexte dans lequel il évolue et choisisse la filière d’élimination appropriée en fonction de la nature du déchet. Dans tous les cas, la solution retenue devra respecter les normes définies par le Code de l’environnement et le Code de la Santé Publique. Pour l’activité d’infirmier libéral, nous les listons ainsi : Les déchets d’activités de soins qui présentent un risque de contact avec micro-organismes viables ou des toxines Les matériels piquants, coupants ou tranchants, qu’ils aient été ou non en contact avec un produit biologique Les déchets anatomiques humains (ex. : tubes de prélèvement de sang souillés, aiguilles Vacutainer) Les dispositifs de soins ou tout objet souillé par du sang ou autre liquide biologique (ex. : tubulures, contenant de drain, produits des saignées, etc…)

Déchets à risque chimique ou toxique

Certains déchets peuvent induire un risque chimique, toxique ou radioactif. C’est le cas notamment des déchets souillés de médicaments anti-cancéreux ou des médicaments non utilisés. Les déchets d’activités de soins mal triés ou mal évacués font courir un risque de maladie infectieuse ou virale (BMR, hépatite B, C ou VIH) par contact direct ou par effraction cutanée (objets coupants, piquants, tranchants) ; d’où la nécessité de respecter scrupuleusement les règles de conditionnement. Ex. pour le soignant : on ne recapuchonne pas une aiguille. Ex. pour l’entourage du patient ou le personnel de collecte : on ne jette pas une aiguille, contaminée ou non, telle quelle.

Télécharger le dossier au format PDF